Monthly Archives: March 2010

South Australia, Part II : Adélaïde & ses environs

Couch Surfing

Nous avons passé une semaine à Elizabeth, banlieue au Nord Est d’Adélaïde chez Alex. Nous avons été très bien reçus, on avait notre chambre, une salle de bain et des toilettes rien que pour nous, dans une très grande maison de plein pied ce qui est agréable. Il nous a donné tous les conseils dont on avait besoin pour visiter le coin. Il y a eu aussi d’autres Couch Surfers qui nous ont rejoint : Kathrin et Dave, un couple anglais de Liverpool qui font l’Australie en auto-stop. On a passé plusieurs soirées tous les 5, c’était très sympathique et on en a profité pour améliorer notre anglais et échanger des bons plans et des souvenirs de voyages. Kathrin nous a fait gouté des plats végétariens.

P1050160.JPG

Le centre-ville

On a été deux fois dans le CBD comme on dit ici, le centre-ville. La première fois pour visiter, la deuxième pour profiter du “Fringe Festival” qui venait de démarrer le jour de mon anniversaire :). Adélaïde est très rapide à visiter car il n’y a pas de monuments ou de choses marquantes à visiter et c’est assez petit. En revanche, c’est entouré de jardins et de parcs ce qui est plaisant. Il y a aussi quelques rues avec des cafés sympa et l’ambiance est plutôt relaxe.

P1050116.JPG
P1050143.JPG

Les environs

À l’Est de la ville se trouve Adelaide Hills. Ce sont des collines et monts protégés contenant des ballades et autres sentiers de randonnées. Nous avons fait l’ascension de mont Lofty qui procure une vue sur Adélaïde. On y a vu de jolis oiseaux notamment un tout petit avec une tête bleue. On a jeté un oeil à la Barossa Valley un dimanche de canicule avec la clim dans la voiture heureusement. On profitait des dégustations pour tâter le terrain niveau boulot et vendanges mais on était arrivés trop tard. On a été déçu car les dernières dégustations étaient payantes et du coup on n’a pas pu acheter notre bouteille. Le vin rouge est très fort et les vins blancs étaient classiques.

P1050091.JPG
P1050096.JPG
P1050101.JPG

Changement de programme

Après plusieurs tentatives veines de recherche de travail, (Sydney, Victoria et Adélaïde), nous avons fini par nous résigner et à changer notre itinéraire. Nous ne passerons pas par Perth, trop loin, trop de kilomètres, trop de temps. Nous allons couper par Alice Spring pour rentrer plus tôt et dépenser moins. Au programme : les deux péninsules Yorke et Eyre puis cap sur Darwin en passant par le désert et Uluru.

South Australia, Part I

Arrivée en South Australia

Après la chaleur des Grampians, nous avons passé une journée pluvieuse lors de notre descente vers Mount Gambier. Nous avons quand même vu le lac d’un bleu iréel et unique. Nous avons passé aussi un peu de temps au Macdo pour profiter d’Internet et d’un Banana Bread que Christie apprécie tant (ça doit être le seul argument que je connaisse pour la faire manger dans ce fast food).

Dans ce nouvel état qu’est le South Australia, nous avons gagné 30 minutes (GMT+9:30). Nous sommes ensuite passés par Robe puis nous avons vu le Coorong National Park réputé pour ces oiseaux marins abondants que nous avons vu de loin voler. En revanche, nous avons vu de près un gros lézard bien curieux, on a cru qu’il était calciné au début car il était couleur charbon et ne bougeait pas. Finalement il s’est bougé pour manger des brindilles et semblait inoffensif. On a d’ailleurs croisé des français à ce moment, et la dame à crié “oh quelle horreur” quand elle a vu la bête, ce qui était drôle d’entendre ça pour nous au fin fond de l’Australie. Ils revenaient d’Uluru et avaient l’air charmés par cet endroit.

P1040921.JPG
P1040927.JPG
P1040933.JPG
P1040952.JPG

Couch Surfing à Cape Jervis

On est ensuite allés dans la péninsule de Fleurieu où nous avons dormi à Cape Jervis chez des jeunes australiens de notre âge. Pas très bavards mais sympathique. Ce village est vraiment minuscule, c’est juste le point de départ du ferry pour Kangaroo Island. Noes hôtes, Paula et Peter, nous ont emmené au port du village car il y avait un phoque qui profitait que les pêcheurs jetaient des morceaux de poissons dans la mer pour se faire un petit festin. Leur maison était immense, et intégrée dans un nouveau lotissement. Ils avaient aussi gros chien mais qui était très timide et avait peur de nous. C’était sympa de prendre le petit dej’ sur le balcon en voyant des envolées de plusieurs dizaines de perroquets. Nous sommes aussi allé à la plage qu’on avait pour nous tous seuls, ainsi qu’au pub du coin où travaillait Paula où nous avons mangé des Fish & Chips et de la bière, menu très typique.

P1040961.JPG
P1040976.JPG
P1040977.JPG

Nous avons fait une petite virée nocturne pour la St Valentin en allant à Victor Harbor voir des manchots (little pinguins, la plus petite espèce de pingouins) en visite guidée. Ils ne sont visibles que le soir. D’ailleurs, en attendant le rendez-vous au bord de mer, on a d’abord un phoque se la péter sur le jetée devant des jeunes, puis on a vu sans s’y attendre des dauphins dont seul l’aileron dorsal dépassait à chaque respiration. Trop dur à photographier mais tellement agréable à voir à l’état sauvage sans même s’y attendre.

P1040983.JPG
P1050003.JPG
P1050052.JPG

MacLaren Vale, une des fameuses vallées de vignobles australiens

Dernière région visitée avant Adelaide, cette vallée était sympathique, on a dégusté des vins originaux, ainsi que de l’alcool de miel. On a d’ailleurs acheté un vin blanc avec un peu de miel dedans à un type d’origine italienne qui était très enthousiaste et très rouge, il ne devait pas être à son premier verre de la journée, il était 11 heures du matin. Enfin il était rigolo. On a terminé notre journée à Hallet Cove, un site géologique protégé avec une ballade en planches de bois au bord de mer. On y a croisé un rapace, on ne sait toujours pas ce que c’est.

P1050069.JPG
P1050072.JPG

Après ce tracé très varié, nous sommes arrivés chez notre hôte d’Adelaide, Alex … to be continued

En route vers Adelaide : The Great Ocean Road & The Grampians

À la recherche de fruit picking

Après deux derniers jours de préparations chez nos hôtes préférés du Victoria, nous sommes repartis à l’aventure dans cet état qui est le plus petit d’Australie. Nous avons passé une semaine à chercher du travail dans le Nord de cet état où il y a du Fruit Picking. Pas de chance, à priori nous arrivions trop tard, l’Australie à l’air d’être très tendance cette année et saturée de backpackers (routards ou voyageurs). Au lieu de perdre trop de temps comme à Sydney, on a donc vite décidé de continuer le voyage : direction Adelaïde !

P1040486_rest_area_at_Katamatite.JPG
P1040492.JPG
P1040563.JPG

The Great Ocean Road

Cette route touristique longe la côte du Sud Ouest de Melbourne jusqu’à Warrnambool. Elle est parsemée de petites randonnées avec des forêts tropicales et autres cascades. On a donc la plupart du temps vue sur un océan déchainé avec des vagues immenses s’écrasant sur des falaises assez hautes.

Le point fort est le Great Otway National Park et ses Koalas qu’on n’a pu apercevoir près du Cape Otway en s’arrêtant au bord de la route. C’est très rigolo à voir car de loin, cela fait comme des grosses boules dans les arbres. Ils dorment 19h par jour donc autant dire qu’ils sont faciles à prendre en photo. Il parait que c’est parce qu’ils sont shootés aux feuilles d’Eucalyptus, qui ont des vertus sédatives puissantes.

P1040706.JPG

Autre chose, lors d’un ordinaire arrêt pique-nique avec un chemin de 5 minutes pour voir une cascade, on a vu un serpent sur le bas côté, qui s’est vite enfui. On a appris dans le centre d’infos de la prochaine ville qu’il s’agissait d’un “white lipped snake” qui est venimeux mais à priori pas dangereux pour l’homme. Ça doit quand même picoter.

P1040535.JPG
P1040686.JPG
P1040706.JPG
P1040710.JPG

On a aussi fait d’autres plaisantes balades comme le point Franklin (formations géologiques, plages rocheuses).

On a eu de la chance car on était rafraichis par le vent de l’Ocean Antarctique, ce qui fait qu’on avait du soleil et un vent frais. Dès qu’on est remonté vers les Grampians, le jour même, la température est montée jusqu’à 37 degrés.

The Grampians

37 degrés, les risques de feux de forêts étaient très grands, c’est ce que nous ont dit le centre d’information à notre arrivée. Ils nous conseillaient de dormir dans les campements aménagés du parc national et de s’inscrire sur le registre. Je pensais que la nuit, cela ne risquait rien mais la dame m’a “rassuré” en me disant que ça pouvait même arriver avec l’orage. Orage qu’on n’a pas raté et dont a eu droit lors de notre deuxième nuit …

On a occupé nos journées avec des randonnées faciles le matin et l’après midi, nous faisions des balades en voiture en s’arrêtant aux points de vue. Nous avons aussi fait une randonnée qu’on a commencé vers 10h30, monumentale erreur, car on pensait que la randonnée était facile (7,4km) mais la chaleur commençait vraiment à monter et la fin était vraiment difficile à cause du soleil. En plus, on n’avait pas prévu assez d’eau…Les boulets…. Heureusement, le vent était plus frais dans les hauteurs de la marche, et la persévérance de Christie (“mais naan c’est pas loin, allez!”) nous a emmené jusqu’au bout du mont.

P1040734.JPG
P1040746.JPG
P1040809.JPG
P1040836.JPG

Les campements étaient vraiment sympathiques (à part les espèces de tâons). Le matin et le soir, quand il faisait plus frais, on voyait toujours des kangourous faire le petite vie. On était vraiment invités au milieu de la nature. On se sent tout petit face à ces montagnes, cette vie sauvage et cette météo hostile.

P1040866.JPG
P1040868.JPG
P1040886.JPG

Après les randonnées, pour se rafraichir de cette chaleur, on s’est offert une glace mangue/macadamia et un milk shake.

P1040893_Halls_Gap.JPG