Monthly Archives: May 2010

The Sunshine Coast

P1070042.JPGTrès réputée pour ses plages de surf, la Sunshine Coast a un arrière pays très joli et plus intéressant que la côte. Noosa Heads est une des villes côtières célèbre, très fréquentée par les touristes que les Australiens fuient à cause du monde. Ils vont faire des barbecues dans des villes plus familiales et plus éloignées des touristes. Sinon il y a d’autres villes avec des bars d’immeuble le long de la mer un peu comme en Espagne ou en France – mais c’est beaucoup moins rempli. Ça flambe avec des bagnoles chères, les gens mangent des plats simples au resto à un prix élevé parce que c’est au bord de la mer etc, classique.

Nous avons rencontré Jess et Brenton, comme on le disait après un mois de camping et de vie à l’extérieur, c’était sympa de se faire offrir un dîner et de voir des nouvelles têtes. Brenton nous a emmené sur une plage où il surfe souvent avant d’aller travailler. On a essayé d’en faire avec sa planche pour débutants (très large) mais ce jour là l’océan était déchainé donc comme de bien entendu on a pris la tasse autant de fois qu’on a essayé de tenir debout sur la planche… Mais on a essayé au moins ! Même marcher dans l’eau était dur tellement le courant était fort. Le lendemain, on avait des crampes et des bleus mais on était content quand même.

P1060948.JPG
P1060974.JPG

Ils viennent en Europe pour 6 mois et leur avion décolle pour Paris un jour avant le nôtre !! Donc on a beaucoup parlé de l’Europe et des différences avec l’Australie et d’autres choses. En tout cas ils sont trop sympa donc on a bien profité, Theo leur a fait un gratin dauphinois et moi une petite salade végétarienne. On s’est fait plaisir et visité les alentours, paysage très vert car il pleut tout le temps sur la “Sunshine Coast”, et oui…

P1060994.JPG
P1070069.JPG
P1070074.JPG

Du Nord au Sud Est de l’Australie

Renouvellement de l’immatriculation de la voiture

Voilà notre principal problème en ce début Avril. Il nous restait 20 jours pour bouler les démarches. Notre voiture avait une plaque de l’État de Nouvelles Galles du Sud, changer d’État dans le Northern Territory ou dans le Queensland revenait à refaire une inspection complète du véhicule plus le paiement de changement d’État … En plein weekend de pâques, autant continuer de rouler jusqu’en NSW et éviter le changement d’État. C’est décidé, retour en NSW ! Une étape de 2700 kilomètres à effectuer en tout, à 80km/h en moyenne.

Le désert, encore et toujours

P1060646.JPG2700 kilomètres à faire, dont les 2/3 dans le désert toujours pour retrouver la côte, le reste en suivant la mer et en longeant les champs de canne à sucre. On ne peut pas dire qu’il se soit passé beaucoup de choses dans le désert, à part une chose peut-être : on s’est fait contrôler par la police “locale”, dans le désert, ils se sont mis en plein milieu de la route à pied près de leur véhicule. On était vraiment au milieu de rien, il n’y avait que la voiture de police et nous, il m’a même fait soufflé dans le ballon mais ne m’a pas demandé mon permis international, juste le français. Il nous a marmonné un “have a safe trip” en partant, classique!

Le Queensland en vitesse

P1060664.JPGOn a fait 1000 kilomètres en vitesse de Townsville jusqu’à Ballina en Nouvelles Galles du Sud, on a juste pris le temps de repérer les bonnes aires de repos pour plus tard. On a pris des petits cafés aux stands prévus pour, au bord de la route des volontaires se dévouent pour inciter les conducteurs à faire des pauses, ça s’appelle “driver reviver”. Ce sont souvent des retraités avec qui on a discuté et qui nous racontaient des anecdotes sur des voyageurs qu’ils avaient croisé. Ça coupait un peu avec la morosité du trajet et c’est vraiment une bonne idée !

L’arrière pays de Byron Bay

Après avoir fait les démarches pour la voiture, nous nous sommes baladés dans les alentours en attendant la fameuse vignette approuvant le renouvellement. Très joli et calme, pas beaucoup de touristes.

P1060664.JPG
P1060726.JPG
P1060759.JPG
P1060766.JPG
P1060785.JPG
P1060797.JPG

Par contre il commençait à faire nuit tôt donc on a fait des feux de camps. On a évolué dans un décor superbe et vallonné, avec des couleurs magnifiques et brillantes, on a aussi vu des forêts semi-tropicales et des cascades, entendu de drôles d’oiseaux et enfin vu un goanna (gros lézard ou varan). Enfin bref, ce n’était pas le pire endroit pour patienter, on a bien profité, par contre au bout d’un mois de camping sans couch surfing on commençait à manquer de confort et de viande !!

P1060818.JPG
P1060833.JPG
P1060844.JPG
P1060875.JPG
P1060885.JPG
P1060918.JPG

Vignette reçue, Youpii !

On a sauté au plafond quand on a reçu la vignette, car c’est compliqué pour recevoir un courrier quand on n’a pas d’adresse postale dans une voiture. En fait on n’a pas pensé tout de suite au système de la poste restante alors que c’est plus ou moins la seule solution vu notre “mode de vie” de vacancier, toujours en vadrouille.

Direction le Queensland : la côte Est pour de vrai

Après un mois de camping et de boîtes de conserves (non j’exagère des pâtes aussi), rendez-vous chez nos prochains hôtes : Jess & Brenton qui nous accueillirent le premier soir avec un plat de cannellonis, des bières, du vin et banana split. Ce fut un soulagement et beaucoup de réconfort que cette soirée, et aussi la douche chaude et le lit douillet. Nous étions alors rechargés à bloc pour de nouvelles aventures :)

P1060940.JPG

le Top End

Arrivée en zone tropicale à la fin de la saison des pluies

On peut dire qu’il y a plusieurs Australies car du Sud au Nord on découvre différents environnements, climats et paysages. Passer le tropique du Capricone du bas vers le haut est assez surprenant : on passe d’une zone aride à semi aride puis tropicale, hallucinant ! On passe de la végétation rase aux immenses arbres et aux termitières géantes, et tous les rapaces qui planent au dessus de la route guettant un animal mort écrasé par un road train à se mettre sous la dent, ambiance un peu morbide et déserte toujours et encore pendant des kilomètres… Mais l’outback c’est quand même super car quand on rencontre quelqu’un, et les occasions ne manquent sur les aires de repos, on discute autant que possible et on s’échange des impressions sur des endroits qu’on a visité. Notre première expérience tropicale a eu lieu à Katherine, on a été accueilli avec des trombes d’eau et une chaleur de malade. Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas eu de pluie, là on était servi et le retard a été rattrapé vite fait !!

P1060338.JPG
P1060619.JPG
P1060363.JPG
P1060451.JPG

Sur la route de Darwin, on s’est baignés dans une piscine naturelle, entourés de chauves souris par milliers dans les palmiers, c’est impressionnant, et l’eau était à 34°C. Mais être dans l’eau de toute façon nous a vraiment fait du bien par cette chaleur et cette humidité étouffante. Nous sommes arrivés à la fin de la période du “Wet” de 6 mois, mais on n’a pas profité du “Dry” car la transition était toujours en cours… Donc on en a un peu bavé mais ça valait le détour quand même… On a vu des grosses migales et on s’est fait dévorés par des moustiques de nuit comme de jour, pas de pause… Enfin on va pas se plaindre d’être en vacances dans un milieu chaud ;)

P1060416.JPG
P1060464.JPG

Les parcs nationaux

Malgré les conditions pluvieuses et humides on a fait les deux principaux parcs nationaux mais certaines routes étaient toujours inondées et donc fermées, ce qui a raccourci notre visite du parc national Kakadu, si fameux a priori. Nous avons quand même vu des peintures rupestres aborigènes. Le parc national Litchfield nous a laissé un impression plus agréable, et on s’est encore baigné deux fois dans une cascade avec des poissons qu’on voyait super bien grâce à l’eau transparente. Nous avons été sages et n’avons pas pris le risque de nous baigner quand on voyait le panneau d’interdiction à la baignade à cause des crocodiles. Dieu merci on en n’a pas vu dans les rivières près de nos camping, mais il y a plein de possibilités de croisières dans Adelaide River pour les voir ainsi que des tortues. Une croisière est connue : le Jumping Crocodile Cruise” où le type du tour opérator jette de la bouffe aux crocos et là on les voit sortir de l’eau en sautant pour choper le bout de bidoche, on a vu des photos mais c’est suffisant, cela doit être incroyable à voir….

P1060418.JPG
P1060518.JPG
P1060544.JPG
P1060597.JPG

Nos amis les animaux …

P1060412.JPG
P1060405.JPG
P1060429.JPG
P1060455.JPG
P1060475.JPG
P1060483.JPG
P1060569.JPG
P1060511.JPG

Petite surprise en montant la tente …

P1060489.JPG

Au dessus de la piscine naturelle

P1060377.JPG
P1060382.JPG

Darwin

P1060495.JPGOn a également visité Darwin, peu avant Pâques, on est bien tombé car au centre d’information ils offraient des pâtisseries aux visiteurs et un type déguisé en lapin offrait aussi des oeufs en chocolat, quelle ambiance de fête, c’était vraiment trop marrant de se retrouver là bas par hasard. Niveau Histoire, Darwin est une des seules villes australiennes qui soit marquée par la seconde guerre mondiale, le Japon l’a bombardé et plusieurs années après la reconstruction de la ville, un cyclone du doux nom de Tracy a ravagé la ville au Noël 1976. Donc Darwin est une ville neuve avec un passé bien à elle, ville très dynamique, c’était une ballade sympa et le vent du bord de mer était plutôt agréable !

Après tout ça, vu la chaleur difficile à supporter en vivant en camping, et aussi le peu de camping gratuits, on est redescendu vers le Sud Est, cap sur le Queensland, encore de l’Outback et au moins 1500 km avant d’arriver sur une ville de la côte Est.

To be continued …

P1060628.JPG