puerto varas

Voyage au Chili, partie 3 : Puerto Varas et Bariloche

Après San Pedro, une navette est venue nous chercher à 6 h du matin pour nous jeter à l’aéroport de Calama, d’où nous avons pris l’avion jusqu’à Santiago. Tout s’est bien passé, Pierre est venu nous chercher à l’aéroport, c’était réconfortant de savoir qu’on allait retrouver des gens qu’on connaissait :)

Le midi, nous avons mangé avec Pierre et Angelica, petit apéro et repas à la chilienne, trop bon !! L’aprem visite de Santiago enfin surtout du centre ville, et on était quand même levés depuis l’aube. Du coup on n’avait pas l’enthousiasme des touristes fraîchement débarqués…En plus la ville grouillait de monde, beaucoup d’immeubles de bureau, de bruit… On s’est posé dans un restaurant Péruvien/Japonais pour boire un jus de chaussette nescafé.

Le lendemain on a dû allés dans une clinique (immense et futuriste) pour voir un médecin car Théo avait peut être une côte de cassée, merci les bus de nuit, ah ah…. Bref, on a juste eu une ordonnance pour des anti douleurs car c’est tout ce qu’il y a faire dans ces cas là.

Le soir même on repartait pour le Sud, à Puerto Montt, pour réserver une traversée Puerto Varas à San Carlos de Bariloche en Argentine. Le lendemain visite de Puerto Montt, sous la pluie, et oui le Sud du Chili est assez pluvieux, vue sa position géographique c’est normal. Peu importe, le jour d’après il faisait un temps magnifique comme on en aurait rêvé !! La traversée était incroyable (bus, bateau à travers un fjord, bus, bateau, bus, bateau, etc). D’abord nous avons visité un parc national où on peut voir des cascades et le volcan Osorno. Ensuite, nous sommes passés par Peulla, dernière ville au Chili, où il y a un seul restaurant, assez chic, avec un cadre superbe et en mode carte postale ouhhh…le rêve.

Après quelques km et plusieurs heures encore de traversée épique, on a traversé la frontière Chili-Argentine et pris un mini bus qui faisait 30 km en 1 heure dans la forêt sans route d’un parc national super aussi.
A Bariloche en Argentine, on a trouvé une auberge par hasard en demandant aux gens dans la rue, et ils nous ont tout de suite indiqué la rue où il y en avait 4 ou 5 à la suite, on a demandé le prix dans 2 ou 3 puis on s’est décidé rapidement car il devait déjà être 20h. Il faisait nuit et on avait faim, on a dû trouvé un supermercado aussi en demandant aux gens, mais ce n’est pas trop grand donc c’est facile de se retrouver.

Dans l’auberge, les hôtes étaient très sympas, on a papauté avec eux, et on a rencontré 2 parisiennes avec qui on a joué à la belote, insolite quand même, non ? C’était drôle, on a gardé un bon souvenir de ce lieu. On est resté une journée à Bariloche, profité du cadre, mangé des chocolats, profité du hors saison aussi car c’était pas trop chargé de touristes. Ce qui est amusant dans cette ville c’est son air de station de montagne suisse, c’est assez inattendu quand on pense à l’Argentine.

Et voilà, le lendemain matin, retour par bus en une seule fois pour revenir à Puerto Varas. On s’est fait avoir par la carte de la ville : la gare routière paraissait près du centre ville, mais on a couru pour arriver au terminal de bus !! Notre car est parti cinq minutes après qu’on soit monté dedans, donc on a bien fait de transpirer sinon on l’aurait raté !! ah ah. 7 heures après (un traversée de frontière avec des chiens qui reniflent ton sac et tout le protocole) on a visité Puerto Varas puis retour à Puerto Montt pour récupérer le bus vers Santiago. Théo a bien tripé dans un resto turco allemand car on avait des assiettes bien remplies et un pianiste rien que pour nous….C’est vrai que c’était très bon et agréable. On a pris le bus de nuit et c’était le dernier bus de nuit du voyage, ouaiiiis…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>